Qu’est ce que le GMC? Global Mobility Condition

Le GMC évalue l’état de santé de l’individu. Ce principe s’appuie sur une méthode de prévention des risques de blessures et de récidives. Élaborée pour des athlètes de haut niveau, elle est aussi adapté au grand public. Elle connaît d’ailleurs un grand succès dans le secteur de l’entreprise.

L’expert GMC évalue les anomalies posturales et fonctionnelles, puis propose au patient un protocole spécifique de prévention. Il pourra effectuer, seul ou avec l’aide d’un préparateur physique, les exercices. 

Un peu d’histoire…

L’histoire a commencé en 2011 lors de la coupe du monde de rugby en Nouvelle Zélande sous l’ère Marc Lièvremont. Trois professionnels de santé du staff de XV de France ont élaboré ce concept novateur de prévention des blessures, qui a pour ambition l’identification et la réduction des facteurs de risque pouvant occasionner des pathologies. Donnant le nom de G M C. Ils ont été rejoint par: 

  • Michel Riff, ostéopathe du XV de France 2007/2011 et Ostéopathe du CNEA Font Romeu 
  • Sébastien Cornut, kinésithérapeute de l’ASI Volley.
  • Valérie Audet, préparatrice Physique CNEA EXSO Font-Romeu a rejoint l’équipe de formateur. 

Grand Jean-Michel

Kinésithérapeute

XV de France (2007-2011)

Equipe de France de Rugby U20

Monnot Damien

Médecin du sport

Rugby l’Union Bègles à Bordeaux

Equipe de France de Rugby U20 (2012-2016) et U19 (2008-2011) 

Equipe de France de ski de fond (2007-2010)

Cassou Cédric

Kinésithérapeute

XV de France depuis 2003 (rugby à 7, -18, -20 et -21 ans)

Equipe de France de Water Polo (JO Rio 2016)

Pour qui ?

À l’origine mis en place pour les athlètes, le GMC s’est maintenant adapté au grand public, ayant pour but d’améliorer leur condition physique.

 

Il s’adresse :

  • Les sportifs de haut niveau cherchant à améliorer sa condition physique et ses performances
  • Les sportifs souhaitant limiter les risques et récidives de blessures
  • Les sportifs en phase de réathlétisation
  • Les travailleurs soucieux de leur santé au travail (réduire le risque d’apparition de TMS)
  • Les entreprises attentives au confort et à la performance de leurs salariés (diminution des arrêts de travail)
  • Les individus atteint de douleur, trouble ou handicap…
Pourquoi se faire évaluer?

Le bilan GMC permet l’identification de Profils À Risques et concoure à:

  • Réduire les déséquilibres musculaires
  • Accroitre le contrôle proprioceptif
  • Rectifier les troubles posturaux
  • Améliorer la souplesse
  • Corriger les gestes techniques pathogènes
La méthode GMC
  • Les tests

La méthode de diagnostique repose sur 20 tests répartis en 4 catégories. Le but de dépister les anomalies posturales et fonctionnelles qui pourraient être facteurs de blessures.

– Souplesse des membres inférieurs

– Souplesse membres supérieurs.

– Tests de force

– Tests fonctionnels

 

À la fin de l’évaluation, on obtient un score sur 20 qui permet d’indiquer les forces et les faiblesses, mais aussi les compensations de votre schéma corporel.

Grace aux études effectuées, la méthode GMC a mis en évidence un lien entre la douleur et les facteurs de risques de blessures identifiés et le score obtenu :

plus le score est faible plus le risque d’être blessé est élevé.

Cette étude a aussi permis d’établir une corrélation entre la gravité de la blessure et le scoring GMC :

plus le score est faible plus la gravité de la blessure est élevée.

  • Les exercices GMC

Suite au scoring, le praticien GMC va proposer des exercices simples et adaptés à chaque patient, en fonction de ses faiblesses et de ses compensations. Il existe 5 protocoles spécifiques en prévention primaire (Profil à risque) pour diminuer le risque de blessure :

– Assouplissement global

– Bassin

– Postural tronc

– Proprioception des membres inférieurs

– Gainage

Les études et publications sur le GMC

Les études relatives au GMC révèlent que plus le score est élevé, moins le risque de blessure est grand. De plus, les analyses démontrent que la mise en place du GMC contribue nettement à diminuer la douleur des patients :

 

Selon l’étude sur les rugbymen de MOHR, GRAND et CASSOU, les résultats de l’utilisation du GMC sont très satisfaisants :

93,3% des joueurs ont déclaré́ l’utilisation des protocoles : utile (53,3%) ou très utile (40%)

 

Les joueurs ont également relaté que la pratique des protocoles permettait de diminuer la survenue des blessures dans 93,3 % des cas, d’augmenter la souplesse dans 66,7 % des cas et d’améliorer la performance dans 40 % des cas.

Concernant les joueurs présentant des douleurs :

La moitié d’entre eux ont rapporté une diminution de la fréquence de récidive de la douleur et l’autre moitié ont affirmé la diminution de la douleur ressentie.

Selon l’étude de JM. GRAND, C. MAILLARD sur l’apport du GMC dans la rééducation de la pubalgie, la douleur entre le début et la fin du traitement a été divisé par 3.

Votre ostéopathe est formé Global Mobility Condition

Complémentaire à l’ostéopathie, la méthode GMC apporte une solution efficace à toutes personnes souhaitant améliorer son état de santé, sa condition physique, et ses performances. 
Donc si vous êtes en phase de reprise d’activité, que vous voulez éviter de vous blesser dans votre quotidien ou lors de votre sport n’hésitez pas à venir tester cette méthode au cabinet. Nous ne sommes que 60 Praticiens à pratiquer ce concept.