Le chaud et le froid sont des remèdes très efficaces et naturels pour soigner les douleurs. Vous ne savez pas lequel des deux choisir pour votre douleur ? Voici les petits conseils de votre ostéopathe du sport.

Le froid ou cryothérapie

Le froid est un anti-douleur et un anti-inflammatoire naturel. Le traitement par le froid peut être utilisé de différentes façon :

  • Application d’une poche de glace : attention de ne pas mettre la glace pure sur la peau pour éviter les brûlures. Vous pouvez mettre la glace dans un tissu humide. Appliquez maximum 15 minutes par jour et le faire plusieurs fois dans la journée. Entre 3 à 7 jours.
  • L’immersion dans de l’eau froide : afin de limiter toute inflammation et courbature les sportifs s’immergent dans de l’eau froide d’environ 4° pendant une période de 30 s à 3 minutes maximum.
  • La cryothérapie gazeuse : à l’aide d’un pistolet sur une zone précis du corps. La température est d’environ -78°.
  • La cryothérapie du corps entier : l’immersion totale du corps dans un tube d’azote gazeux pendant 1 a 3 minutes avec une température d’environ -130°. C’est un technique très utilisé dans le sport de haut niveau.

Le froid a une action sur :

    • La contraction des vaisseaux sanguin stoppant la progression de l’œdème sur la zone;
    • Le ralentissement de la conduction nerveuse de la douleur;
    • La production d’enzyme anti inflammatoire;
    • Le ralentissement du tonus musculaire.

Le froid est indiqué dans :

  • Les ecchymose, bosses, hématomes, œdèmes…
  • Les entorses;
  • Les tendinites, les aponévrosites;
  • Les périostites, les boursites;
  • Les contusions musculaires, élongations musculaires, déchirures musculaires et claquages musculaires;
  • Les inflammations, crises de gouttes;
  • Les douleurs articulaires;
  • Les migraines…

Le froid est contre indiquer lors:

    • Allergie au froid
    • Trouble de la sensibilité cutanée
    • Syndrome de Reynaud

Le chaud ou thermothérapie

Le chaud est un anti douleur et un décontractant naturel. L’application de la chaleur doit se faire 72h après le traumatisme afin d’éviter l’augmentation de l’inflammation.

Le traitement par le chaud peut être utilisé de différentes
façon :

  • Application d’une poche de chaud : attention de ne pas mettre la pure sur la peau pour éviter les brulures. Vous pouvez mettre le chaud dans un tissu humide.
  • L’immersion dans de l’eau chaude.
  • Les crèmes chauffantes : en massage profond pour une bonne pénétration dans le muscle.
  • Les ultrasons et les infrarouges : permet de régler l’intensité en fonction de la douleur.

Le chaud a une action sur :

    • La dilatation des vaisseaux sanguin apportant du sang riche en oxygène, nutriments, et protéines favorisant la cicatrisation et une meilleur récupération musculaire;
    • L’élasticité des tissus;
    • L’élimination rapide des toxines;
    • L’augmente le tonus musculaire.

Le chaud est indiqué dans :

  • Les contractures musculaires, les courbatures, les crampes;
  • Les suites de tendinites, d’aponévrosites, de bursites… (hors période inflammatoire);
  • Les suites de blessures musculaires… (hors période inflammatoire);
  • Les lumbagos, maux de dos, les torticolis;
  • L’arthrite;
  • Les céphalées (mal de tête diffus apparaît le plus souvent en fin de journée, favorisé par le stress, une mauvaise position devant l’ordinateur, un ancien traumatisme au niveau des cervicales…);
  • Les règles douloureuses;
  • Les douleurs chroniques.

Le chaud est contre indiquer lors :

    • Problèmes cardiaques;
    • Personnes diabétiques;
    • Affections cutanées, plaies non cicatrisées…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires